Les modifications minimales de l'App Store d'Apple auront un impact financier minimal – Morgan Stanley

le 10/09/2021 09:09

Les modifications minimales de l'App Store d'Apple auront un impact financier minimal – Morgan Stanley

Apple continue sa stratégie de drip de faire des changements minimes sur l'App Store en réponse à chaque menace individuelle antitrust qu'elle perçoit ; et Katy Huberty, analyste chez Morgan Stanley, s'attend sans surprise à ce que les récents développements aient un impact minime sur le résultat net de l'entreprise.

Dans une note aux investisseurs, Huberty examine quatre développements antitrust récents, et estime le coup probable à la performance financière d'Apple

Dans une note vue par PED30, elle souligne les quatre événements qui se sont produits au cours des 10 derniers jours.

  1. Le règlement d'un procès avec Cameron et al, qui permet aux développeurs de communiquer avec leurs clients sur les options de paiement alternatives en dehors de leur application iOS, et d'étendre le nombre de points de prix disponibles pour les développeurs de <100 à >500 (les développeurs continueront à fixer leurs propres prix)
  2. L'adoption de la South Korea Telecommunications Business Act, qui interdira aux opérateurs de magasins d'applications (c'est-à-dire Apple et Google) de forcer les développeurs à utiliser leurs systèmes de paiement en ligne
  3. Le lancement d'une procédure antitrust contre Apple (au sujet des paiements in-app) auprès de la Commission de la concurrence de l'Inde
  4. Une mise à jour de l'App Store qui permettra aux développeurs de “reader&rdquo ; apps uniquement (les apps de lecture fournissent du contenu acheté précédemment ou des abonnements de contenu pour des magazines numériques, des journaux, des livres, de l'audio, de la musique et de la vidéo) d'inclure un lien in-app vers leurs sites web pour que les utilisateurs puissent configurer ou gérer un compte (c'est-à-dire contourner l'App Store pour les abonnements), ce qui clôt une enquête de la Commission japonaise du commerce équitable, bien que des changements aient été apportés au niveau mondial.

Elle dit que, des quatre, la mise à jour de l'app lecteur est la plus importante en termes de coup financier potentiel. Cependant, même dans ce cas, l'impact sera probablement faible.

La mise à jour de l'appli lecteur est la plus importante en termes d'impact financier potentiel.

Nous estimons que leur impact financier pour Apple est négligeable, à seulement 1 à 2 % du BPA, au pire.

La mise à jour de l'application lecteur est un élément important de la stratégie de l'entreprise.

À notre avis, la mise à jour de l'application pour lecteurs qui règle l'enquête de la JFTC a été l'annonce la plus importante, car elle fournit aux développeurs d'applications une voie pour contourner les paiements sur l'App Store.

.

Pour le contexte, ce modèle économique n’est pas nouveau puisque Netflix et Spotify ont déjà désactivé les paiements pour les nouveaux abonnés via la plateforme de facturation App Store d’Apple (SPOT depuis 2016 ; NFLX depuis 2018) ; ce qui signifie qu’Apple n’a pas perçu une part de l’économie pour les nouveaux abonnés de l’une ou l’autre app depuis au moins 3 ans.

 

Bien que davantage de développeurs puissent envisager cette voie dans le cadre des nouvelles règles, les revenus de l'App Store provenant des plus grandes apps de lecture &ndash ; y compris, les apps de divertissement, de musique, de livres et de nouvelles &ndash ; sont relativement faibles. Les 10 premières apps de lecture représentent moins de 8 % des revenus de l'App Store, tandis que les 20 premières représentent 10 % et les 50 premières représentent 13 % des revenus de l'App Store, ce qui suggère que le risque financier pour Apple que ces développeurs contournent les paiements de l'App Store est assez faible.

Nous considérons que les quelque 10 premières apps sont celles qui ont le plus de chances d'avoir l'échelle, la marque, le budget marketing et la fidélité des clients pour absorber les frictions liées au contournement de la plateforme de paiements App Store. L'hypothèse d'un scénario catastrophe dans lequel Apple a cessé de collecter l'économie de l'ensemble des 20 principales apps de lecture se traduit par un risque de baisse de 4 % du chiffre d'affaires des services, de 1 % du chiffre d'affaires total de l'entreprise et d'environ 2 % des prévisions de BPA de l'exercice 22.

Sur cette base, elle maintient son objectif de cours à 12 mois de 168 $ pour AAPL.

Photo: Andy Wang/Unsplash

Sur le même sujet